Le Gala de la chanson de Caraquet donne des ailes!

Le 6 septembre 2013
Le Gala de la chanson de Caraquet donne des ailes!

Source : Mylène Dugas, Responsable des communications Gala de la chanson de Caraquet

Fort de ses 45 éditions, le Gala de la chanson de Caraquet rayonne comme jamais dans la francophonie canadienne et internationale.

 

Depuis plus de 40 ans, les liens étroits qui lient le Gala au Festival international de la chanson de Granby ont permis à de très nombreux lauréats et participants au Gala de la chanson de se faire connaître à l’extérieur des frontières du Nouveau-Brunswick.

Ce soir, Ginette Landry, lauréate 2012 dans la catégorie interprète et Raphaël Butler, finaliste au Gala de la chanson de Caraquet en 2009 dans la catégorie Auteur-compositeur, monteront sur les planches du Théâtre Palace de Granby pour tenter de se frayer un chemin vers la finale du Festival international de la chanson de Granby.

Samedi, ce sera le tour de Dave Puhacz, lauréat 2012 dans la catégorie auteur-compositeur-interprète et dans la catégorie Auteur-compositeur au Gala de la chanson de Caraquet, de tenter de remporter une place pour la finale qui sera présentée le 14 septembre à Granby.

Le Festival international de la chanson de Granby permet à de nombreux artistes de l’Acadie de se faire connaître, mais c’est d’autant plus le cas depuis l’ouverture, en 1998, de l’École nationale de la chanson de Granby. En 15 ans, de nombreux artistes acadiens émergents sont premièrement passés par le Gala de la chanson de Caraquet et parfois par le Festival international de la chanson de Granby, pour ensuite tenter l’expérience de l’École nationale de la chanson de Granby. Lisa LeBlanc, lauréate en 2007 du Gala de la chanson de Caraquet et lauréate en 2010 du Festival international de la chanson de Granby, fait partie du lot, tout comme Raphaël Butler, Cédric Vieno et maintenant Pierre Guitard, lauréat 2013 du Gala de la chanson de Caraquet. «Le Gala de la chanson est un maillon important de la chaîne qui relie les événements qui ont pour but de développer la chanson francophone au Canada et même en Europe et il contribue au dynamisme et au rayonnement assez spectaculaire que connaît la chanson acadienne actuellement», affirme Daniel Thériault, directeur général du Festival acadien de Caraquet.

Cédric Vieno en période de création à Astaffort

Cédric Vieno, un auteur-compositeur et interprète acadien qui s’est notamment fait connaître lors de son passage au Gala de la chanson de Caraquet en 2010, alors qu’il est reparti avec les honneurs dans la catégorie Auteur-compositeur, se trouve en France, pour participer aux Rencontres d’Astaffort, qui sont en fait des stages de création réalisés par Voix du Sud, une organisation fondée en 1992 par Francis Cabrel.

Celui qui est passé par l’École nationale de la chanson de Granby, par le Festival international de la chanson de Granby ainsi que par le Festival en chanson de Petite-Vallée est conscient de l’importance qu’ont les rencontres artistiques dans sa vie de créateur. «Je suis très heureux d’être à Astaffort. J’y suis pour sortir de ma zone de confort et pour acquérir de l'expérience. On apprend le métier de chansonneur et d’auteur-compositeur-interprète en côtoyant des gens du métier. En France j’ai la chance de pouvoir travailler le matériel que j’ai déjà en compagnie de gens qui, comme moi, sont passionnés par la création en musique.» Cédric Vieno est en Europe, jusqu’à la fin du mois de septembre, en stage de création. Son aventure sera clôturée par un spectacle, le 27 septembre, sur la scène du Centre Culturel Le Figuier blanc, à Argenteuil.

La présence de Cédric Vieno aux Rencontres d’Astaffort est rendue possible grâce à l’ANIM, au Consulat Général de France dans les Provinces de l’Atlantique, à la Ville d’Argenteuil, à Voix du Sud (Astaffort) et au Festival acadien de Caraquet.